L’essentiel sur le fonds de venture capital

Pour lancer une activité ou élargir l’activité d’une société existante, il est nécessaire de rechercher des investissements. Il en existe divers types dont le fonds de venture capital. Comment fonctionne t-il et quelles précautions à prendre avant d’opter pour ce type de financement ? Découvrez cela à travers cet article.

Comment s’articule le fonds de venture capital ?

Encore appelé capital risque, le venture capital représente un fonds d’investissement détenu par des sociétés importantes. Ce dernier est mis à la disposition d’une startup dans le but de financer l’activité de cette dernière tout en favorisant l’augmentation de son capital.  En effet, le capital risque a pour but de contribuer au soutien stratégique du business de l’entreprise, mais aussi de créer à cette dernière un retour sur l’investissement effectué.  Même lorsque les projets s’avèrent risqués, les groupes représentant les sources de financement sont souvent aptes à les soutenir bien qu’étant informés des pertes économiques éventuelles.

En outre, malgré les différences quant au niveau d’accompagnement des venture capital, la startup bénéfice quand même du privilège d’accéder au réseau de sociétés dont le financement s’exécute par ce fonds. Par ailleurs, opter pour le fonds de Venture Capital pour le financement d’un business engendre obligatoirement une augmentation de capital. Cette opération favorise en retour une certaine baisse du pouvoir du gérant comme des associés. Dans la mesure où le rachat des actions d’une société financée par un fonds de venture capital est quasiment impossible, une réflexion s’impose avant d’opter pour ce type de financement.

Précautions à prendre avant d’opter pour ce type de financement

Avant d’opter pour la solution du capital risque, il faudrait savoir si elle représente la meilleure alternative pour les startups qui envisagent d’y recourir.  En effet, les grandes entreprises, investisseurs de l’activité de ces sociétés, déboursent en moyenne quelques millions d’euros dans ce cas. Ces investissements ne sont réalisés qu’en faveur d’une société dont l’activité pourrait être rentable sur le long terme. Ces entreprises doivent donc établir un business plan qui renseigne non seulement sur le besoin d’un financement, mais aussi sur les objectifs fixés dans ce document. Cela permet aux dirigeants de ces startups à s’occuper des tâches les plus importantes telles que veiller au bon développement de l’entreprise.

Par ailleurs, il est indispensable d’avoir un temps de réflexion quant à l’évolution de la société bénéficiant de l’investissement. En réalité, le venture capital doit pouvoir aider celle-ci à générer du profit en un laps de temps. Certains investisseurs chercheront donc à veiller au développement de cette société afin d’atteindre cet objectif de retour sur investissement. Pour un autre type d’investisseur, l’objectif sera de faire vivre l’entreprise autant que possible jusqu’à ce que le capital risque estime qu’il est temps de la revendre. Que ce soit pour le dirigeant de la startup comme pour son investisseur, les projets financés par venture capital présentent d’énormes risques. Il est donc fortement recommandé de se faire accompagner d’un expert juridique comme un avocat par exemple. Celui-ci se chargera de limiter, voire d’éviter toutes contraintes éventuelles.

Articles similaires

entreprise

Que savoir des ratios financiers ?

Les ratios financiers sont des mesures permettant de connaître la situation d’une entreprise. Ils permettent de mettre en rapport des masses pour l’obtention des données

Lire plus »

Vous avez des questions sur l'assurance ?

Model house in the palm